12 ans déjà

Par vendredi, avril 26, 2013 4 No tags Permalink 0

ob_8c210c3d08a57a5a4445513f10d3fb44_15541996512 ans déjà.
Ce matin je me suis réveillée et je suis allée travailler comme d’habitude.
J’y avais pensé dans la semaine, puis cette pensée s’était envolée, délicatement, sans bruit et sans mal. Aujourd’hui alors que je tente de calculer à combien de jours du mariage nous sommes, je regarde machinalement le téléphone de mon bureau : 26 avril.

Et cette date me saute aux yeux. 12 ans.

En 2001 je vivais la nuit la plus douloureuse de ma vie. Je me souviens de chaque seconde, chaque pensée. Je ne les ai jamais racontées. Elles sont à moi, à elle.
Des regrets, de la peine qui fait tellement souffrir, des larmes que l’on retient tous les jours, toutes les secondes.

Et un jour plus de douleur qui coupe en deux, juste cette tristesse qui serre le coeur mais qui n’empêche plus d’avancer.
Le temps adoucit les choses, moi qui ne voulait pas y croire, je me sens tellement étrange d’avoir dû tomber par hasard sur la date pour le réaliser.

Aujourd’hui je recevrai un message de ma meilleure amie. Aujourd’hui mes parents passeront une dure journée. Mon frère sans doute, essaiera de s’occuper et de ne pas penser.

Aujourd’hui je suis mère, je me marie dans 1 mois et demi.
Elle n’aura pas connu son neveu, elle ne participera pas à mon jour important.
Je m’arrêterai là. Le reste c’est entre elle et moi. Et le bruissement de ses ailes.

Getty images

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Gigine
    août 31, 2013

    c’est magnifique, touchant et très poignant…. j’en dirais pas plus….

  • Caroline
    août 31, 2013

    Très touchant Solène…
    J’ajoute ton blog à la longue liste que je consulte quotidiennement, bonne continuation à cette petite tranche de vie!
    Bisous

  • Lili
    août 31, 2013

    A la lecture de ton texte j’ai quelques frissons, beaucoup d’émotions, c’est très émouvant Solène. Seul le temps permet d’atténuer la douleur. Je t’encourage à poursuivre l’écriture. Je t’embrasse.

  • Vicky
    août 31, 2013

    Pas facile de lire ces quelques très belles lignes surtout quand on sait qu’elles sont écrites par un être cher, pour qui cela a dû être encore plus dur de les écrire…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *