Comme les autres

Par dimanche, décembre 11, 2016 4 No tags Permalink 0

Etre comme les autres.

Gommer les différences, rentrer dans le moule. Insidieusement. Taire un avis. Se rallier aux idées communes. Défendre ses pensées seulement lorsque d’autres le font.

Les enfants ont cette capacité à être eux-mêmes. Et pourtant. Très tôt dans leurs bouches les mots de leurs parents. Dans leurs comportements, leurs moqueries, déjà l’envie d’être comme tout le monde.

Mais c’est qui ce tout le monde, d’abord ?

Il n’y a pas un regard pareil, pas une voix identique.

Plus que jamais, cette idée de ne pas pouvoir penser différemment, ne pas pouvoir être soi me paraît une pure folie.

J’ai tellement de tendresse pour les originaux, les passionnés, ceux qui se fichent de leur apparence. Ceux que personne ne connaît. Des artistes sans art, si ce n’est celui de mener leur petit bout de chemin à leur façon. Ce serait trop facile sinon. Il n’y a pas de mérite à être soi quand on a des boulevards ouverts devant soi. Quand être unique devient une image savamment orchestrée.

J’aime ceux qui sont dans l’ombre, qui n’ont pas besoin de dire, de montrer, de revendiquer. Etre soi ce n’est pas écouter une musique que personne n’achète, rejeter un sport parce qu’il est populaire ou se refuser à changer son téléphone tous les 6 mois. Etre soi, ce n’est pas se demander comment être extravagant. Ce n’est pas avoir autant d’admirateurs que de coups de gueule. Ce n’est pas prétendre.

Etre soi c’est bien plus subtil que ça. C’est ne pas avoir besoin de s’opposer pour exister, ne pas avoir besoin de suivre pour être apaisé. C’est cet entre-deux où l’on sait rester droit. Dans ce que l’on pense bien, juste. Important.

C’est une forme de lâcher-prise. Sur ce que l’on pourrait dire.

J’aime ceux qui ont la candeur de leurs pensées. Et qui ont la grandeur de ne pas les imposer.

J’ai parfois cette sensation invisible d’un gant blanc autour de nos cous. Il y a dans nos vies tant de petits renoncements. Tant de choses que l’on ne pourra jamais être, que l’on ne pourra jamais faire.

Juste pour être comme les autres.

*

Crédit photo : My Chuchotis

Musique : Canopee – Polo & Pan

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Lexie
    décembre 12, 2016

    C’est honnêtement l’un de tes plus beaux textes, tu me laisses pantoise :)

    • My Chuchotis
      décembre 12, 2016

      oh merci ! :-)

  • Crevette d'ODouce
    décembre 12, 2016

    Mais tellement…

    Ton texte me fait penser aux jolis mots d’Anne Sylvestre :
    « J’aime les gens qui doutent
    Les gens qui trop écoutent
    Leur cœur se balancer…
    …J’aime Les Gens Qui Doutent
    Et voudraient qu’on leur foute
    La paix de temps en temps »

    En voici une version : https://www.youtube.com/watch?v=qM1XxVZH-I0

    • My Chuchotis
      décembre 12, 2016

      merci, je ne connaissais pas :-) je vais découvrir ^^

Répondre à My Chuchotis Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *