De retour chez moi

Par lundi, février 2, 2015 4 , Permalink 0

Capture

 

J’aime rentrer chez mes parents le week-end. C’est planifié environ une fois par mois. C’est la course durant deux heures le vendredi soir, je traverse Paris dans un sens toute seule, puis dans un autre avec une poussette. Pour ensuite 3 heures de TGV et 20 minutes de voiture.

Quand on arrive enfin à la maison de mes parents, il est aux alentours de 22h15.

On s’assoit sur les canapés en tissu, moelleux, on savoure une tisane bien chaude, une part de gâteau au chocolat, fait exprès pour nous.

J’aime ce cocon. Ces discussions. Où je ne suis pas toujours d’accord. Ces échanges qui caractérisent ma famille. On a toujours beaucoup parlé. J’aime écouter les souvenirs d’enfance de mon père. Ils me sont précieux.

Et puis mettre les pieds sous la table, autour d’un repas composé de choses que j’aime, petites attentions que ma mère a toujours pour ses convives. Aider à débarrasser, comme quand j’étais enfant. J’aime les deux bibliothèques, qui regorgent de livres et romans pour l’une et de bandes dessinées pour l’autre.

Il y a toujours quelque chose à feuilleter dans le salon, sous le plaid avec une tasse de café, en regardant la neige tomber. Le jardin et son manteau blanc. Cette vue que je connais par cœur.

J’aime cette maison car j’y suis née. C’est chez moi. Un ancien chez moi qui me rappelle celle que j’étais. J’aime ressortir mes poupées, mes petites voitures et voir mon fils leur redonner vie. J’aime le craquement du parquet, juste devant l’entrée de ma chambre. Les tiroirs qui abritent mes souvenirs, mes écrits, mes journaux intimes de petite fille.

Je crois que c’est cet endroit qui me donne la force de me jeter dans le vide. Puisque ce lieu existe, il y aura toujours une maison quelque part. Un lieu sur lequel compter.

Quand je me sens bien, comme c’était le cas ce week-end, j’évite de me poser trop de questions. Je ne réfléchis pas. Je ne projette pas. Je suis juste bien. De retour chez moi. Avec une tasse de café et un plaid.

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Lexie
    février 2, 2015

    C’est beau comme souvenir. Je ne connais pas ça, la maison de son enfance. Moi c’est quelque chose que je ne connais que dans les romans 🙂

    • My Chuchotis
      février 24, 2015

      C’est vrai? Peut-être es-tu en train de créer la maison de l’enfance de ta fille alors 😉

  • Alinette
    février 5, 2015

    Très joli.
    Je ne suis pas assez loin de chez mes parents pour aller y passer un week-end, c’est plus régulier et peut-être moins intense, mais c’est tout à fait le sentiment que je pouvais avoir chez ma grand-mère (pourtant pas loin non plus). Ces souvenirs, et ce sentiment d’être là, d’être bien, tout simplement!

    • My Chuchotis
      février 24, 2015

      Oui chez mes grands-parents j’avais ce sentiment aussi. Chez eux j’avais l’impression de rentrer et que tout était à la même place. C’était tellement rassurant.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *