Epilogue et fin

Par mardi, mars 19, 2019 8 No tags Permalink 0

Epiloque

Hiver 2016 – février

Avant de rejoindre le salon, Anastasia me chuchote :

« et avec Adam, alors ça se passe comment ? »

Je hausse les épaules, un sourire en coin. Je pense déjà à demain.  « Oh tu sais, ça va. Comme d’habitude quoi ». Je souris franchement. Dire qu’il y a peu j’en aurais pleuré.

J’enfile mon manteau que je peine à boutonner. Ce ventre rond que je ne pensais jamais retrouver. Anastasia m’embrasse fort. Elle me dit merci, elle a les yeux qui brillent. Je dis au revoir à la volée. Je croise les yeux d’Adam, il m’adresse un clin d’oeil amical. Caroline me fait un petit sourire forcé. Elle arrivera à m’aimer un jour, à ne plus me voir comme l’ex de son mec.

  Lorsque j’arrive à l’appartement, j’ouvre la porte tout doucement.

– « C’était bien ? »

– « Tu ne dors pas ? »

– « Je t’attendais. »

– « Ca s’est bien passé avec Lucas ? »

– « Oui, il a été super. »

J’attrape sa cigarette. Je lui souffle la fumée au visage.

« Tu fais chier Léa ». Il me regarde avec son air fâché qui dit aussi qu’il m’aime.  Je mets la musique. Je danse en essayant de ne pas faire craquer le plancher, en enlevant mon écharpe et mon manteau d’hiver.

« Ne dites plus rien, le bonheur conjugal restera de l’artisanat local. Laissez vous aller le temps d’un baiser… »

« Et lui ça va ? » il a l’air tout petit en me demandant ça. Il pointe son nez en direction de mon ventre. Comme d’habitude cette bouche qui ne laisse rien exprimer. Légèrement relevée en coin, comme prête à s’envoler. Son visage qui bouge si peu et ses yeux qui disent tant de choses.  Je hoche la tête en souriant. Il me touche avec sa maladresse, sans même s’en rendre compte. Alors il me sourit aussi, ses yeux brillent. Ses yeux noirs. La maladie, la mort, la peur, tous les mauvais moments pour lesquels on signe sans savoir, ce sera pour plus tard. Il me tend la main, me tire vers lui, sur le canapé.  Je l’embrasse fort. Ses bras tatoués autour de moi. Lui, moi, le même bateau qui s’en va. Tout ça quoi.

« Un peu de sel dans la mer ne changera rien. On s’adore, on s’enterre, on trouve une main et on sait.» N’ayez pas peur du bonheur, il n’existe pas.

Mais si jamais il existait, il aurait sans aucun doute l’odeur de la vanille.

Chanson : Berry, le bonheur

Rendez-vous sur Hellocoton !
8 Comments
  • Jessica
    mars 20, 2019

    Quelle belle histoire tu as écrite… Je me suis régalée du début à la fin. Tu as un vrai talent, je te souhaite vraiment de voir ton travail publié un jour car tu le mérites !

    • My Chuchotis
      mars 20, 2019

      Merci beaucoup ! Ca me touche. Je suis contente que cette histoire t’ai plu !

  • Marion Gasp
    mars 22, 2019

    J’ai enchainé ces derniers jours la lecture des derniers épisodes qu’il me restait à lire…
    Quel plaisir de te retrouver, et surtout quel plaisir de retrouver cette écriture à la fois simple mais tellement juste et criante de vérité !
    J’y ai retrouvé mon envie de corner les pages pour retenir mes passages préférés, de stabyloter toutes ces phrases qui me parlent tant, et mon défaut de vouloir lire trop vite pour connaître la suite, alors que quand l’histoire se termine on se dit qu’on aurait dû prendre le temps de la savourer.
    Bref, cette lecture s’achève avec la même sensation que lorsque je termine un bouquin que j’ai adoré : vivement le prochain, vraiment <3 !

    • My Chuchotis
      avril 9, 2019

      Ton message me touche énormément ! Je suis tellement contente que l’histoire et l’ecriture t’aient plu ! Merci pour ce message il me fait chaud au cœur <3

  • Shana
    avril 5, 2019

    J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

  • Anna
    avril 11, 2019

    Merci pour ce beau moment de lecture. J espère que tu seras un jour publiée…au plaisir de te lire!

    • My chuchotis
      avril 17, 2019

      Merci beaucoup ! Très contente que cette lecture plaise, ça fait chaud au cœur

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *