Et tout doucement, l’été arrive

Le métro se vide légèrement, les photos de pieds ensablés apparaissent sur mon fil d’actualités, mes émissions préférées me servent des best of, ma messagerie du lundi matin m’annonce seulement 4 mails…je crois bien que nous sommes très proches de mon moment préféré : les vacances d’été.

J’ai une maman instit, je viens d’une petite ville et j’ai grandi dans une maison retapée avec un grand jardin. Pour moi les vacances d’été riment avec deux longs mois à buller, à bouquiner, à bronzer dans le jardin, à partir à la mer, à la campagne, à jouer à m’en épuiser. Arriver mi-août et choisir avec soin mon nouveau cartable, mes nouveaux stylos et mes cahiers vierges près à se couvrir de mon écriture d’enfant aux boucles rondes. J’aime profondément les jours à rallonges, l’odeur de l’herbe tondue, celle de la crème solaire et le sable dans mes chaussures en toile.

Dans quelques jours comme chaque année, je vais quitter Paris. Cet été je reste en France. Pour bien des raisons, mais avant tout pour le plaisir d’être en famille et avec nos amis. J’attends ce moment avec impatience. J’ai besoin de couper de cette année éprouvante, de mettre le temps sur pause. J’entretiens une relation fusionnelle mais parfois désagréable avec les réseaux sociaux, les mails et Internet dans son ensemble. C’est lié à mon blog mais c’est aussi la seule façon que j’ai de communiquer avec certaines personnes, avec vous et ceux qui sont loin. Malgré tout, lors des moments difficiles de cette année, je reste mitigée sur le bénéfice de cette connexion. Est-ce qu’Internet permet vraiment de se rassurer, de communiquer sa peine, de partager ses états-d’âme?

Et puis parfois je ne supporte plus de parler d’une actualité, d’une maladie, d’une personne et que les gens se jettent sur leur téléphone pour en chercher tous les détails. Je suis moi-même comme ça. Grâce à Internet je suis médecin, juriste, agent immobilier, recruteur, cuisinier et je suis aussi une personne parfaite avec une mémoire redoutable. C’est épuisant d’être tout ça. De vouloir tout savoir, tout le temps.

Cet été comme chaque année je vais donc couper. M’isoler du pire pour apprécier le meilleur à la rentrée. Je vais aussi quitter cet appartement minuscule où je nous trouve bien à l’étroit. Le métro et sa foule qui forcément, statistiquement, abrite un lot de gens parfois peu aimables. J’ai l’impression que je ne vais pas avoir envie de revenir et ça me fait un peu peur. Car chaque année j’aime partir, mais j’aime tellement retrouver mon cocon, mes habitudes, ma routine. Sauf que depuis quelques mois je ne l’aime plus trop ce quotidien de grisaille dans les rues et sur les visages. Le regard qu’on porte sur les choses change vraiment en fonction de l’humeur. Alors je regarde avec envie les jolies villes de province colorées et j’espère un jour très proche, rejoindre l’une d’elles. Me rappeler que l’été dernier j’avais espéré que ce soit le dernier à Paris me fait frissonner. Le temps passe et parfois j’ai peur que mes rêves m’échappent.

Je vous ferai sûrement des petits coucous ici, mais très légèrement. Car j’ai deux projets. Oui rien que ça ! Deux petits projets qui me tiennent à cœur et dont j’espère pouvoir vous parler dans quelques temps. Je suis comme ça, moi. Quand je n’aime pas quelque chose j’en construis plein d’autres pour écraser le moins bien. Je crois que ça marche plutôt pas mal.

J’en profite pour vous faire partager ce film : « what’s on your mind » qui en dit long sur notre rapport aux réseaux sociaux. J’ai conscience de ce qui se cache derrière les sourires, les jolis paysages, les sacs griffés. Tout le monde n’a pas ce recul. J’espère que vous réalisez la singularité, la richesse, l’importance de vos goûts, votre vie, votre couple, votre famille.

Un bel été à tous,

Crédit photo : My Chuchotis – Pluie sur Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Lexie
    juillet 7, 2014

    Bel été! Moi, en tout cas, j’aurais plaisir à te retrouver! Et puis, comme fille de Province, je sais qu’il existe mille jolies villes où vous pourriez être bien. Je te souhaite plein de chance pour tes projets. A bientôt!

    • My Chuchotis
      juillet 11, 2014

      Merci beaucoup 🙂 oui il y a plein de chouettes endroits. J’ai hâte de quitter Paris!

  • Murielle
    juillet 8, 2014

    Hello,
    C’est bon de décrocher, comme tu le dis si bien c’est fatiguant d’avoir autant de casquettes permanentes.
    Et toi en plus tu es maman !
    Hâte de te suivre sur tes mystérieux projets 🙂

    • My Chuchotis
      juillet 11, 2014

      Oui ça va faire du bien de couper! Encore une semaine! 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *