J’ai un petit appart

Par jeudi, novembre 28, 2013 12 No tags Permalink 0

Tout petit pour une famille. Très grand pour certains. Il fait 42m² si vous voulez tout savoir.

Cet appart je l’aimais vraiment. Près du parc, immeuble moderne, ascenseur, balcon, un endroit parfait. Dans Paris. Le rêve  de ma jeune vie quoi.

Un bébé est arrivé, on a laissé la chambre et pris le salon.

Quand des amis viennent, on dort à trois dans la petite chambre. Quand les grands-parents sont là ils dorment aussi sur le canapé. Ca ne les gêne pas, on est bien comme ça.

C’est une ambiance colo, on se fait coucou-bonne nuit alors qu’on est à 2 mètres. On se réveille tous en même temps. On chuchote et on bouge les objets doucement.

Dans mon appart, il fait chaud, il y a un grand canapé et un frigo parfois plein. On prend des bains, on se fait des petits plats, on regarde bébé qui gambade partout et qui étale tous ses jouets. On invite pour des apéros, on regarde des films, on trouve une petite place pour une machine à coudre.

42m² que je paye un prix d’or. Un prix normal pour Paris, un prix choquant pour la Province, un prix ridicule pour les New Yorkais. Je pourrais avoir une maison à 10 étages au fin fond de la Creuse, je pourrais avoir une chambre de bonne en plein Londres. C’est comme ça. Je vis ici et pas ailleurs. Je paye le prix d’un loyer parisien, point. Bien sûr que c’est trop cher, je ne cautionne pas, mais n’est-ce pas comme vos impôts, n’est-ce pas comme votre essence,  n’est-ce pas comme votre paquet de couches, n’est-ce pas le coût de la vie qui est trop cher? Arrêtons de vivre peut-être ? Lamentons-nous c’est gratuit. Ces conversations me font penser à celles que j’entendais chez la boulangère, quand je tirais la manche de ma mère et que je disais « on y va maintenant? ». Je ne suis pas un arbre, je n’ai pas de racines, si j’avais voulu planter mes pieds sur une autre terre je l’aurais fait. J’ai la chance d’avoir le choix même si ce choix a des limites financières, comme vous tous et beaucoup moins que certains, qui eux n’ont rien.

Mon appart je l’aimais vraiment. Maintenant un peu moins.

Parce que je n’arrive plus à entendre les rires quand on me demande « tu bouges quand ». Car je me sens à l’étroit quand on met les pieds dans le plat. Parce que je ne sens plus la chaleur quand j’en entends qui râlent.

Parce qu’au fond je le sais. Je n’ai pas besoin qu’on me le dise. Je me rends bien compte.

Je vais devoir bouger. Laisser cet appart que j’ai trop aimé. Laisser une partie de ma vie. Et je n’ai pas envie.

Tant que je suis encore ici je peux rêver, imaginer, me projeter. Très très loin ou juste à côté. Quand il faudra partir j’ai peur de la réalité.

Alors voilà, je reste encore un peu d’accord ?

digishoptalkIf you don’t like where you are, move. You’re not a tree

Crédit photo : Mam’aParis

Crédit image : digishoptalk

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
12 Comments
  • f4iry
    novembre 28, 2013

    Les gens râlent tout le temps de toute façon ! Tu sais nous aussi on nous conseille de déménager soit disant parce que notre appartement est trop petit (73m² avec 2 chambres pour 3 personnes moi je trouve ça nickel mais bon). On habite en centre de Troyes du coup c’est sure en s’éloignant on pourrait avoir une maison avec 3 chambres et un jardin. Oui mais j’aime mon confort de citadine. J’aime aller au centre ville à pied pour me balader. J’aime ne pas courir à droite à gauche pour un rdv médical ou juste pour aller faire les courses !

    Avec mon père quand mon frère est né, on vivait dans 55m² à 4 et on vivait très bien ! Il faut arrêter de tout critiquer ! Le tout c’est de se sentir bien !

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      C’est très vrai, l’important c’est de se sentir bien, pas la grandeur de la maison. Et oui la ville a des avantages que pour le moment je ne suis pas prête à abandonner!

  • Mélie
    novembre 28, 2013

    ccou,

    Je te comprends rien n’est jamais simple…
    6 ans sur Paris en Studio avec ma fille et je ne regretterais jamais!! on a partagé, rigolé et vecu des trucs dans cet appart!!
    comme je m’amusais a le dire « c’est petit mais c’est chaleureux »! je ne regrette pas car j’ai pu faire les plus belles ballades dans Paris faire voir a ma fille les rues de Paris avec ses beaux et tristes cotés de la rue…les caroussel l’hiver les musées temporaires, le louvre, les champs élysées les spectacles à volontés, Bercy, le Zenith,une crêpe au jardin du luxembourg ou chatelet etc… car sur Paris on trouve toujours son bonheur !! je sais que notre histoire n’aurait pas été la même! et quand on quittera cet appart on pleurera surment d’une page qui se tourne…mais quand on arrivera dans notre nouveau logement on pleurera aussi mais de joie pour un nouveau départ!! :-). C’est vrai l’essentiel c’est de sentir bien ! Et libre a chacun de se sentir bien ou il veut !

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      C’est exactement ça : à chaque moment des étapes différentes. Vous avez vécu de beaux moments que vous n’auriez jamais eu ailleurs et c’est normal d’avoir un peu de nostalgie…et votre futur chez-vous va être super! Mais surtout parce que vous y serez toutes les deux 🙂 (et ça va être gigantesque !!) 🙂

  • Stéphanie
    novembre 28, 2013

    Depuis que j’ai annoncé ma grossesse c’est la question qu’on nous pose : « vous allez déménager?  » non. On lui a refait sa chambre, certes c’est un peu limite dans notre salle de bain avec sa baignoire et son matelas à langer, mais on l’aime bien ce duplex. 65m2, 2 grandes chambres, 1 place de parking, à 200m de mon travail, alors certes le séjour et la salle de bain pourraient être plus grands, mais dans la même ville c’est difficile à trouver pour le même prix, et dans la grande ville juste en face les loyers sont encore plus exorbitants, les impôts locaux aussi…et vivre loin de la ville, coupés du monde, non merci.donc je te comprends parfaitement

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      C’est ça : à chaque situation, chaque ville, chaque famille : ses priorités. On n’a pas tous les mêmes et c’est bien comme ça. Mais parfois je doute moi-même et pour le moment je ne sais pas ce qui serait le mieux. Mais je me dis surtout que c’est un luxe que nous avons de pouvoir se dire : « où je veux vraiment vivre? »

  • Sheily
    novembre 28, 2013

    Quand tu n’aimes plus tout à fait ton cocon, c’est qu’il est temps de partir. Et cela ne regarde aucunement les autres !

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      C’est vrai! Et en même temps l’avis et les questions influencent toujours! J’aime bien le mot cocon c’est tout àfait ça! 🙂

  • Lexie Swing
    novembre 29, 2013

    Merci! C’était drôlement beau. J’ai beaucoup aimé cette phrase « si j’avais voulu planter mes pieds sur une autre terre je l’aurais fait ». Sûrement parce que c’est ce qu’on a fait, on a planté nos pieds ailleurs…

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      Ah c’est bien alors…pouvoir le faire et en être heureux. J’aimerais savoir où mes pieds vont me planter!

  • working mum
    novembre 29, 2013

    belle description, parfois le changement c’est pour du mieux, faut prendre le temps de chercher et d’avoir un coup de coeur, ça aide!

    • Mam'aParis
      décembre 4, 2013

      Oui c’est vrai, j’ai toujours fonctionné aux coups de coeurs, ce sera sûrement encore le cas cette fois-ci. Plus qu’à attendre d’avoir le déclic! 😉

Répondre à working mum Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *