Le marégraphe

Par vendredi, septembre 25, 2015 4 No tags Permalink 0

« Ca signifie qu’on est à l’altitude zéro ? »

« Oui c’est ça ».

Nous y voilà donc, le vent dans les cheveux et le soleil qui fait cligner les yeux.

Le niveau zéro de la mer en France, si je me retourne, derrière moi c’est déjà une vingtaine de mètres de gagné, à partir de ce point précis, tout ne peut que remonter.

Comme ma vie. Voilà ce que je me suis dit. Raccourci rapide, je le conçois.

J’aime le réveil qui sonne le matin pour aller à l’école. Mettre la blouse à carreaux, préparer le petit sac à dos et y glisser un goûter et un doudou. Marcher jusqu’à la classe, le laisser puis essayer de grapiller une petite image en douce, un instant furtif où il reconnaît pour la première fois l’étiquette aimantée avec son prénom et la colle fièrement sur la porte.

Retourner au café de la place, celui où j’avais dit y’a trop de bruit, jamais je ne pourrais y rester. J’aime me tromper à ce point. Le serveur me connaît maintenant, il me sert un grand crème et me précise lui-même dans un sourire « avec un verre d’eau ». Il sait que je vais essayer d’apprendre par coeur mon livre de français puis regarder dans le vide et tout fermer pour taper à toute vitesse sur mon ordinateur des mots qui forment une petite farandole sans fin.

J’aime aller sur la plage, marcher et me sentir toute petite sur la Corniche, face aux Iles ou grimper sur les rochers du bout du monde, aux Goudes. Retourner dans le centre, acheter de la coriandre au marché de Noailles, m’arrêter pour un café, un gâteau au miel et aux amandes ou un Latte Vanille au Starbucks que je boirais en montant l’escalier qui mène au cours Julien.

Pour écrire il faut vivre.

Je vis et j’écris.

L’altitude au niveau zéro dans le dos, je monte petit à petit les marches. A chaque pas j’essaie d’alléger mes épaules, je dépose une idée noire, j’abandonne une inquiétude. Et je me dépêche, je file vite, car c’est déjà l’heure des parents.

Crédit photo : My Chuchotis

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Julie Cocotines
    septembre 25, 2015

    Un très beau texte, plein d’espoir !!!!! Presque comme la préface d’un beau livre comme aimerait lire sans s’arrêter <3

    • My Chuchotis
      septembre 30, 2015

      C’est adorable merci <3

  • Miss MLL
    septembre 25, 2015

    Je me répète mais ce n’est qu’une question de temps avant d’être reconnue.
    J’aime beaucoup ton style.

    • My Chuchotis
      septembre 30, 2015

      Merci 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *