La petite écorce

Par mardi, juillet 16, 2013 0 No tags Permalink 0

Une journée chargée, du boulot, pas motivée. La chaleur des transports, les gens, le bruit.

Le train-train, la routine, le même chemin que je prends tous les jours.

Les escaliers, le code, l’interphone et l’ascenseur jusqu’au 3ème étage.

Et tout à coup : toi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le petit pull vert

Par jeudi, juillet 4, 2013 2 No tags Permalink 0

Ce jour-là j’ai porté du vert.

Ce jour où l’on est sensé mettre du noir.
Dans les films les gens ont des tenues toutes prêtes.
Des tenues classes et noires.
De deuil.
Moi je n’avais rien.
A 15 ans on n’a pas beaucoup de noir.
A 15 ans on ne se prépare pas à ce type de moment.
Dans la vraie vie on n’arrive même pas à s’habiller.

J’ai pris ce petit pull vert.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Just married!

Par mercredi, juin 19, 2013 0 No tags Permalink 0

Et puis voilà, c’est fou mais c’est fait.

Un temps magnifique comme si c’était exprès, juste pour nous.

Des imprévus, la voiture des mariés en panne, le cortège en costume qui retrousse les manches et vient pousser. C’est ça de prendre une vieille bagnole. Des sourires, des verres qui trinquent, des photos. Des rires, un jeté de bouquet trop court. Une brochette de filles bien habillées qui voulaient l’avoir, qui ne voulaient pas l’avoir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 ans déjà

Par vendredi, avril 26, 2013 4 No tags Permalink 0

ob_8c210c3d08a57a5a4445513f10d3fb44_15541996512 ans déjà.
Ce matin je me suis réveillée et je suis allée travailler comme d’habitude.
J’y avais pensé dans la semaine, puis cette pensée s’était envolée, délicatement, sans bruit et sans mal. Aujourd’hui alors que je tente de calculer à combien de jours du mariage nous sommes, je regarde machinalement le téléphone de mon bureau : 26 avril.

Et cette date me saute aux yeux. 12 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir le côté qui brille

Par mercredi, avril 3, 2013 1 No tags Permalink 0

ob_f6a920b188be91cfde079a0bf233c63d_161852625Avant quand j’avais un coup dur, une dent contre quelqu’un, un bleu au cœur, une frustration, une angoisse, un stress : je me disais que j’avais connu pire. Perdre un proche de la manière dont je l’avais vécu à 15 ans a été une telle injustice que tout semblait dérisoire à côté.

Cette manière de voir la vie m’a révélé une part inattendue d’optimisme. Là où certains coupent les cheveux en quatre je ne voyaient que des broutilles à travers le prisme du « pire est déjà arrivé ».

Aujourd’hui après avoir connu une grossesse et un accouchement je me surprends à relativiser les petits couacs de la vie avec une autre pensée « si tu as pu donner la vie d’une telle manière, rien n’est impossible, rien n’est grave ». En donnant naissance je me suis sentie forte et invincible. Ce sentiment peut paraître prétentieux ou vide de sens pour ceux qui n’ont pas vécu un accouchement. Mais pour moi la fierté et le sentiment de puissance ont été un moteur de vie énorme depuis la naissance de mon fils.

J’ai inversé la tendance, la vie est là et m’a ouvert ses tout petits bras.

Parfois je vois des gens pour qui tout est gris, tout est pluvieux, tout est froid. Rien ne trouve grâce à leurs yeux et les autres ont toujours tort. Ils se lancent dans des débats sans fin et ne comprennent pas que leur énergie est vouée à les empêcher d’avancer.

Je les regarde et je me dis que j’ai de la chance. Puis je réalise qu’en fait non, je n’en ai pas toujours eu. Tout simplement je n’ai pas de rancœur, je ne me complaît pas dans le malheur.

J’ai su être résiliente, j’ai pu attraper ma vie à bras le corps.

Certains diront que c’est le hasard qui a fait que ma route a croisé celle des gens biens et que je vis entourée et aimée. Mais je me plais à penser que cette vie qui brille aujourd’hui c’est à moi que je la dois.

 

getty images

Rendez-vous sur Hellocoton !