Papillon

Par mercredi, avril 22, 2015 8 No tags Permalink 0

photo« Papillon » il a dit dans mon dos, alors que je pensais profiter de quelques minutes rien qu’à moi sous la douche.

J’ai regardé autour de moi, dans la salle de bain, dans la baignoire où j’étais assise : il n’y avait rien.

Mais il a insisté.

« Papillon » !

Puis il a posé son doigt sur mon épaule et a tenté maladroitement de voir ce qui se passait, surpris de voir qu’il ne pouvait effacer ce dessin définitif.

Ah, ça. Je l’avais oublié. A cause de tout ce qui se passe en ce moment, depuis un an, mais aussi à cause de son emplacement.

Je l’avais fait faire exprès il y a plus de dix ans maintenant, sur une zone que je ne croise pas tous les matins dans le miroir de la salle de bain, sur les conseils d’une amie. Elle m’avait dit si tu le vois tous les jours tu vas t’en lasser, s’il est caché tu le verras de temps en temps par surprise, en l’appréciant plus.

Je ne sais pas ce que je dois apprécier, aujourd’hui.

J’avais envie de lui répondre non mon chat, ce n’est pas un papillon. Ce sont des ailes. Des ailes d’anges. Celles de ma sœur, celle que tu ne connaitras jamais. On disait d’elle que c’était un ange avant qu’elle n’en soit vraiment un, alors le dessin s’est imposé comme ça. Ce dessin qui fait mal et qui est définitif comme…comme tu sais quoi. Enfin non tu ne sais pas, tu es encore dans cette période où la vie se contente de passer sans raison ni but, heureusement.

Définitif comme l’absence.

On disait que c’était un ange car elle était folle, dingue, vivante, bruyante. Je sais c’est paradoxal mais c’est comme ça, elle n’en avait pas la douceur ni la blondeur, elle avait même ce tee-shirt au message ironique qui disait C’est clair, je suis un ange. Un tee-shirt avec un message à une époque où ça n’existait pas autant, en 2001. Quand j’ai trié ses cartons il n’y a pas longtemps, si le temps ne les avait pas usés, ses fringues auraient pu être pile dans la tendance du moment. Comme si la mode d’aujourd’hui validait le fait que le temps n’a pas passé. Ca fera 14 ans dimanche et c’était hier. Ca me réveille toujours la nuit, ça me coupe toujours le souffle. C’est gravé dans ma peau, comme ce petit dessin.

Mais je n’ai rien dit de tout ça. J’ai fait comme je fais toujours. J’ai éludé la question. J’ai chassé le malaise, la gêne que peuvent ressentir les autres face à un drame qui n’est pas le leur. Et dans son cas l’incompréhension lié à son trop jeune âge. Que dire sinon que ça m’arrange. J’ai fait comme si ce n’était rien d’autre qu’un simple dessin. J’ai mis de côté ma peine.

Et j’ai dit oui, mon chat. C’est un papillon.

Crédit photo : My Chuchotis

Rendez-vous sur Hellocoton !
8 Comments
  • GASP
    avril 22, 2015

    <3

  • Mamzelle-Mistinguett
    avril 22, 2015

    C’est très beau . Pur et simple à la fois …

  • Jenesuispasunesupermaman
    avril 22, 2015

    Superbe billet rempli d’émotion et de pudeur.

  • Lexie
    avril 22, 2015

    Le moment venu tu trouveras les mots justes, et ton papillon-ange sera peut-être la porte d’entrée pour mieux la raconter…

    Il est joli ton tatouage en tout cas, j’en ai un dans le dos aussi, pour les mêmes raisons que celles décrites par ton amie. BTW, je crois que Billie pense que son père et moi on est nés avec, jamais elle n’a fait de remarques sur nos tatouages 🙂

  • Lolli
    avril 22, 2015

    Quand tu te sentiras de lui expliquer tu le feras. 🙂 en tout cas il est très joli ton tatouage , c’est un bel hommage

  • Virginie
    avril 22, 2015

    Il n’y a pas de mots pour decrire, de ma place, ce que vous avez vécu il y a 14 ans.
    Mais je suis sûre d’une chose après avoir lu cet article, c’est que tu sauras parfaitement expliquer à ton fils tes émotions, sans les lui infliger …..
    Bravo pour ce courage et ce don que tu as pour l’écriture …..

  • Miss MLL
    avril 23, 2015

    Une écriture toujours aussi emouvante :o)

  • Astrid Bureau
    avril 28, 2015

    Tout en émotions, tout en pudeur … quelle belle plume, beau reflet de votre âme.
    Merci pour vos partages…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *