Seaside

Par mercredi, novembre 2, 2016 2 No tags Permalink 0

Do you want to go to the seaside? I’m not trying to say that everybody wants to go. I fell in love at the seaside…

J’ai eu cette chanson dans la tête durant tout notre séjour à Lisbonne. Elle n’a clairement rien à voir avec le Portugal. Elle m’est simplement venue lorsque nous étions en face de la mer. Qui est ici en réalité le Taje et puis plus loin l’océan.

C’était un autre seaside. Pas si loin. Juste 2 heures d’avion du bleu de ma mer marseillaise.

Je l’ai chanté tout haut, puisque de toute façon personne ne reconnaît jamais ce que je chante, ça n’avait pas vraiment d’importance que les mots se perdent dans le vent.

Lisbonne a quelque chose de planant. Un peu comme tous ces endroits où l’eau et le soleil sont l’essence même de la ville. Où l’on aime manger et prendre le temps. Par certains côtés elle m’a fait penser à Marseille. Ses ruelles sales et colorées. Ses habitants souriants.

J’avais oublié la suite des paroles. Et en rentrant je suis tombée par hasard dessus.

But I’m just trying to love you. In any kind of way. But I find it hard to love you girl. 

Pourquoi est-ce aussi difficile ?

Je n’ai pas la réponse. Mais je sais que cette question est amplement soulevée autour de moi en ce moment. La trentaine sûrement. Les années qui passent et qui rendent les choses tellement merdiques parfois.

Aimez-vous les uns les autres. Mais c’est juste difficile parfois.

Il y a 5 ans tout pile j’acceptais une demande en mariage. C’était avant le ventre qui s’arrondit, avant l’enfant qui ne fait pas ses nuits, avant le travail qui aliène l’esprit, avant le deuil qui broie tout sur son passage.

Avant les soucis de grands qui nous font dire avec un sourire forcé « putain on devient vieux ». N’étions-nous pas incroyablement présomptueux ? De jurer éternité à ce que nous ne pouvions alors même pas imaginer.

Ceux qui savent. Savent.

Je me souviens du nombre incalculable de fois où ma naïveté m’a joué des tours. Ce fut même si souvent le sujet de blagues amicales.

Mais j’aime bien ce trait de caractère. Naïf c’est croire que tout est possible.

Sans ma naïveté je n’aurais pas foncé tête baissée dans tout ce que j’entreprends. Même les choses perdues d’avance. Surtout elles.

Il n’y a pas de gens courageux. Il n’y a que de grands naïfs qui pensent que tout va bien se passer.

Il n’y a pas de grande et éternelle histoire d’amour. Il n’y a que des gens qui pensent que derrière les nuages se cache le soleil.

Photo : mur Lisbonne – crédit My Chuchotis

Musique : Seaside – The Kooks

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Comments
  • Lexie
    novembre 2, 2016

    oooh je veux voir des photos de ce beau voyage! C’était en amoureux?

    • My Chuchotis
      novembre 2, 2016

      J’ai mis quelques photos sur Instagram, c’était très chouette oui ! Oui en amoureux + notre fils 😉 nous avons adoré !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *